Dune de Jodorowsky: le storyboard mythique d'un chef d'oeuvre avorté (vidéo)

29/11/13 à 16:02 - Mise à jour à 03/12/13 à 16:35

Source: Lexpress.fr

Le projet d'adaptation cinématographique de Dune par Alejandro Jodorowsky avait de quoi faire rêver: Dali, Mick Jagger, Orson Welles, Moebius, Pink Floyd. S'il n'a finalement pas été réalisé, il laisse derrière lui un manuscrit mythique, que Le Vif/L'Express a pu voir.

Dune de Jodorowsky: le storyboard mythique d'un chef d'oeuvre avorté (vidéo)

Le palais du Baron Vladimir Harkonnen. Dessin de Hans Ruedi Giger. Extrait du storyboard de l'adaptation cinématographique de Dune par Alejandro Jodorowsky. © Manuscrit de Dune par Alejandro Jodorowsky/Dessin de Hans Ruedi Giger

Des rêves et des déceptions. C'est ainsi que l'on pourrait résumer l'histoire de l'adaptation de Dune par Alejandro Jodorowsky. L'histoire d'un potentiel chef-d'oeuvre malheureusement avorté, qui a tout de même donné naissance à un storyboard. Un manuscrit devenu peu à peu mythique parmi les fans de science-fiction, de Frank Herbert, de Moebius et de Jodorowsky... et que Le Vif/L'Express a pu consulter.

Mais pour bien comprendre cette affaire épicée du bulbe, il faut commencer par le début. 1975. C'est la date à laquelle le producteur Michel Seydoux propose à Jodorowsky -réalisateur franco-chilien- de porter à l'écran le génial Dune, le roman de science-fiction écrit par Frank Herbert.

Un casting de rêve: Dali, Orson Welles, Pink Floyd, Dan O'Bannon...

Dune de Jodorowsky: le storyboard mythique d'un chef d'oeuvre avorté (vidéo)

© DR

Face à cette oeuvre majeure (comparable à celles d'Asimov, de K.Dick ou de Bradbury), forcément, on annonce "le plus grand film de SF de tous les temps". Exagération? Pas vraiment, quand on voit l'équipe annoncée. Salvador Dali pour interpréter le rôle de l'Empereur Shaddam IV, Mick Jagger en Feyd-Rautha Harkonnen, Orson Welles en baron Vladimir Harkonnen, David Carradine en Leto Atréides. La musique, elle, devait être réalisée par les Pink Floyd et Magma. Sans oublier Dan O'Bannon (Alien) pour les effets spéciaux, Hans Ruedi Giger et Chris Foss pour les aspects visuels et bien sûr Jean Giraud, dit Moebius, pour croquer le storyboard. De quoi vous catapulter dans vos rêves les plus fous.

Après deux années de travail acharné, les bases du film sont posées: le fameux storyboard est enfin terminé. Un manuscrit qu'Alejandro Jodorowsky nous a laissé feuilleter.

L'un des objets les plus mythiques de la science-fiction...

L'un des objets les plus mythiques de la science-fiction... © Manuscrit de Dune par Alejandro Jodorowsky

Face au storyboard du Dune de Jodorowsky, tout fan se transforme en enfant un soir de Noël. Devant l'objet, on hésite, on profite de l'instant et puis, avec mille précautions, on l'ouvre.

Duncan Idaho, maître d'armes de la maison Atréides et Léto Atréides, le père de Paul, le Muad'Dib.

Duncan Idaho, maître d'armes de la maison Atréides et Léto Atréides, le père de Paul, le Muad'Dib. © Manuscrit de Dune par Alejandro Jodorowsky

Les premières pages sont consacrées aux personnages, aux bâtiments, aux vaisseaux spatiaux... Et Jodorowsky de nous donner des détails croustillants. "Là, c'est le palais du Baron Harkonnen, dessiné par Giger, les vaisseaux devaient entrer en se posant sur la langue". Comme un air d'Alien non?! "Après avoir travaillé sur Dune, Dan O'Bannon est parti en maison de repos. En sortant, il a créé Alien", explique "Jodo". Ce qui en dit long sur l'influence du projet Dune sur Hollywood -et le cinéma en général-.

Je racontais les scènes telles que je les imaginais, les personnages, les vaisseaux spatiaux... et Moebius, Giger et Foss les dessinaient. A. J.

La fin du manuscrit est composée des milliers de cases croquées par Moebius, représentant toutes les scènes du film "qui devait faire 12 heures", précise Jodorowsky. Commentant la première page du storyboard, le réalisateur explique: "Le début, c'est un plan-séquence où l'on traverse tout l'univers, jusqu'à arriver dans la demeure de l'Empereur". Plus loin, un passage censé représenter une bataille: "Là, je voulais faire une grande bataille dans le désert sans que l'on ne voit personne, juste des armes brandies dans le ciel".

La première page du storyboard imaginée par Jodorowsky et croqué par Moebius.

La première page du storyboard imaginée par Jodorowsky et croqué par Moebius. © Manuscrit de Dune par Alejandro Jodorowsky

Des pages et des pages de ce qui aurait pu (dû) être l'un des plus beaux films de science-fiction. Le projet a finalement avorté, pour un problème de distribution. Pourquoi ne pas le relancer ? "Ce serait tuer le mythe", répond, sourire malicieux aux lèvres, Jodorowsky. "Et puis tout ce que je n'ai pas pu faire dans Dune, je l'ai fait dans l'Incal, dans La Caste des Méta-Barons, Les Technopères où j'ai créé d'autres univers", ajoute-t-il.

Interview vidéo d'Alejandro Jodorowsky :

Heureusement, l'histoire de ce projet ne sera pas oubliée, notamment grâce à Frank Pavich, qui a réalisé Jodorowsky's Dune, un documentaire sur "le meilleur film de science-fiction 'jamais' réalisé". Déjà primé à de nombreuses reprises -notamment lors des Utopiales de Nantes 2013- il devrait être diffusé en salles "prochainement". Il y a plus qu'à espérer qu'il ne soit pas interdit pour des questions de droits d'auteur, comme cela avait été le cas à Cannes.

Voir également un extrait de Moebius Redux, un documentaire de Hasko Baumann sur Moebius ci-dessous:

Victor Garcia

En savoir plus sur:

Nos partenaires