De rouille et d'os

16/05/12 à 15:12 - Mise à jour à 15:12

DRAME | Jacques Audiard signe un film d'une singulière profondeur humaine où, sur le ton de la chronique, ce sont les personnages qui font progresser le récit.

De rouille et d'os, drame de Jacques Audiard. Avec Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts, Armand Verdure. 1h55. Sortie: 17/05. ****

De rouille et d'os

© DR

DRAME | Comme toujours, c'est à la marge que Jacques Audiard est allé chercher les personnages de son nouveau film. Craig Davidson les avait imaginés douloureux, marqués dans leur chair par un destin cruel et se relevant tout de même, dans son remarquable recueil de nouvelles Rust And Bone. Audiard les a invités dans son univers, les a transformés pour les besoins d'une histoire de survie, d'une histoire d'amour aussi et surtout. Lui est descendu du Nord, flanqué de son jeune fils, pour chercher refuge chez sa soeur aînée, dans le Midi de la France, non loin de Cannes. Elle est dresseuse d'orques dans un parc d'attraction d'Antibes. Ils feront connaissance dans une boîte de nuit où il travaille comme videur, et où elle subit une agression. Bientôt, les coups du sort frapperont l'un et l'autre, mettant à l'épreuve leur volonté de vivre, leur capacité d'aimer. Pourtant, quelque chose va chercher à naître entre ces deux êtres auxquels la vie n'a pas fait de cadeau...

Préférant à toute structure narrative serrée le ton de la chronique, où ce sont les personnages qui font progresser le récit, Jacques Audiard signe un film d'une singulière profondeur humaine. Exigeant avec ses comédiens, il pousse Marion Cotillard dans ses derniers retranchements, obtenant d'une interprète trop souvent minaudière une prestation sublime d'émotion retenue. Matthias Schoenaerts est la révélation du film, comme il l'était déjà de Rundskop. Le jeune acteur anversois offre au personnage la masse et l'épaisseur qu'il exige, sa force physique mais aussi ses fragilités intérieures. Une incarnation, au sens le plus fort d'un terme signalant l'extrême "physicalité" d'un film âpre et prenant, aux images vibrantes et organiques, au grain réaliste et poétique pourtant.

L.D.

Nos partenaires