[Critique ciné] Tout de suite maintenant, douloureusement lucide

21/06/16 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Focus Vif

DRAME | Pascal Bonitzer met en scène de manière presque hitchcockienne le parcours d'une héroïne qu'il fait interpréter par sa propre fille.

[Critique ciné] Tout de suite maintenant, douloureusement lucide

Agathe Bonitzer et Vincent Lacoste dans Toute de suite maintenant de Pascal Bonitzer. © DR

Quand Nora intègre la société financière dirigée par Monsieur de Barsac, elle ignore que ce dernier a bien connu son père. Son associé aussi a fréquenté le paternel. Et l'épouse du grand patron également l'a connu intimement... Intelligente, ambitieuse, dévouée à son job, la jeune femme fera de brillants débuts chez son nouvel employeur. Mais trop de questions se bousculeront dans sa tête pour que les choses ne se compliquent pas. D'autant qu'un collègue de travail, rival au premier regard, va faire battre plus fort le coeur de Nora...

Pascal Bonitzer connaît sa grammaire cinématographique. Il met en scène de manière presque hitchcockienne le parcours d'une héroïne qu'il fait interpréter par sa propre fille Agathe. Un choix des plus heureux, tant la jeune actrice tient haut la note au sein d'une distribution superbe: Vincent Lacoste décidément passionnant, Lambert Wilson effrayant d'ambiguïté, Jean-Pierre Bacri bien sûr parfait en père misanthrope et râleur et, last but not least, une Isabelle Huppert une fois de plus époustouflante. Tout de suite maintenant peine certes à trouver une conclusion convaincante. Mais ce conte moderne et social par certains aspects nous touche avec sa comédie humaine douloureusement lucide, ne masquant rien des erreurs, des injustices et des bassesses aussi, que l'on commet ou subit et que l'on porte en soi, à jamais. Le cadre où prend place l'action, celui d'une finance réduisant le temps à la production express de profit, souligne a contrario ce qui peut rester de précieux dans les relations entre les êtres...

DE PASCAL BONITZER. AVEC AGATHE BONITZER, VINCENT LACOSTE, LAMBERT WILSON. 1H38. SORTIE: 22/06.

Nos partenaires