Critique ciné: The Second Mother, savoureux

23/06/15 à 14:19 - Mise à jour à 14:20

Source: Focus

COMÉDIE DRAMATIQUE | Revisitant Théorème en mode pauliste, Anna Muylaert signe un film en prise sur la réalité brésilienne, ses archaïsmes et les rapports de classe qui y prévalent...

Critique ciné: The Second Mother, savoureux

Regina Casé dans The Second Mother (Une seconde mère) © DR

Voilà des années que Val, une femme de condition modeste, a quitté son Nordeste natal pour travailler au service d'une famille aisée de Sao Paulo, faisant partie des meubles et devenant comme une seconde mère pour le fils de la maison, Fabinho. Un ordre en apparence immuable qui va voler en éclats avec l'irruption de Jessica, sa fille qu'elle n'a pu élever, débarquée sans crier gare pour présenter l'examen d'entrée à la prestigieuse faculté d'architecture locale...

Il y a bien sûr quelque chose du Théorème de Pasolini dans cette curieuse comédie de moeurs, l'arrivée de la jeune femme ayant un impact sur chacun des membres de la maisonnée - le père dépressif, la mère affairée, l'ado de fils et la servante ne sachant plus à quel saint se vouer. Soit une matrice savoureuse, à laquelle Anna Muylaert greffe un regard critique sur la société brésilienne, ses archaïsmes et ses rapports de classes, le tout servi par une mise en scène à la géométrie soignée. Une découverte.

De Anna Muylaert. Avec Regina Casé, Camila Mardila, Lourenço Mutarelli. 1h52. Sortie: 24/06.

Dans le Focus du 26 juin, l'interview d'Anna Muylaert.

Nos partenaires