Critique

[à la télé ce soir] Reservoir Dogs

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Écrit en trois semaines alors que Quentin Tarantino travaillait encore comme employé dans un vidéoclub, Reservoir Dogs gagna très vite une réputation de film culte.

Cette histoire de gangsters ratant un braquage, et se planquant sans savoir qu’un policier a infiltré leur bande, révèle tout ce qui fera ensuite la marque à succès du cinéma tarantinien: dialogues inspirés, violence outrancière, audaces narratives bousculant la chronologie et références à la pop culture. Le tout brillamment mis en images et magnifiant des acteurs de grand talent, tel Harvey Keitel, dont la participation permit au jeune (29 ans) réalisateur d’obtenir un budget certes limité, mais lui offrant l’opportunité d’une distribution commerciale. Certains ont vu dans le récit nombre d’emprunts au film du Hongkongais Ringo Lam City on Fire. Mais plutôt que de plagiat, on peut y voir le goût féroce de la citation et du clin d’oeil cinéphile propre au bouillant Quentin.

Film de gangsters de Quentin Tarantino. Avec Tim Roth, Michael Madsen, Steve Buscemi. 1992. ****(*)

Dimanche 9/05, 23h45, France 2.

Partner Content