Critique

À la télé ce lundi soir: Elephant Man

John Hurt en Elephant Man dans le film de David Lynch. © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

C’est sans nul doute un des films les plus singuliers et les plus émouvants. Venu de l’expérimental, le jeune David Lynch (Eraserhead) signe un drame prenant et poignant, inspiré d’une histoire authentique.

Nous sommes en 1884, à Londres, et une attraction foraine exhibe un « homme éléphant » dont l’aspect fait frémir les foules. Il s’appelle John Merrick, et il souffre d’une maladie génétique rare, provoquant de cruelles déformations. Un éminent chirurgien recueillera celui que son « propriétaire » (il possède l’attraction) voudra récupérer pour l’exploiter encore… John Hurt dut porter un maquillage éprouvant, conçu à partir du modelage post-mortem de la tête de Merrick. Il n’en signe pas moins une interprétation superbe, face à un Anthony Hopkins excellent en médecin. C’est le comique Mel Brooks qui produisit le film, où joue également son actrice d’épouse Anne Bancroft.

  • DRAME DE DAVID LYNCH. AVEC JOHN HURT, ANTHONY HOPKINS, ANNE BANCROFT. 1980.
  • Ce lundi 8 décembre à 00h30 sur France 2.
Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content