Apparue sur le marché américain, pour la toute première fois de l'Histoire, le 18 août 1960, la pilule contraceptive est alors une victoire conquise de haute lutte. À l'époque, dans une société encore plus patriarcale qu'aujourd'hui, où les relations sexuelles avant mariage sont proscrites, la contraception oral...

Apparue sur le marché américain, pour la toute première fois de l'Histoire, le 18 août 1960, la pilule contraceptive est alors une victoire conquise de haute lutte. À l'époque, dans une société encore plus patriarcale qu'aujourd'hui, où les relations sexuelles avant mariage sont proscrites, la contraception orale ouvre la voie à une sexualité féminine choisie. Les femmes peuvent décider d'avoir un enfant, quand et avec qui. Un accès à la liberté sans précédent. Important, déterminant même, dans leur émancipation. Soixante ans plus tard, les discours ont changé. Alors qu'elle compterait entre 40 et 60 millions d'utilisatrices dans le monde (surtout dans les pays occidentaux), la pilule n'a jamais été autant décriée. Certaines fuient ses effets indésirables. D'autres en ont marre d'assumer seules la contraception et aimeraient en déléguer la charge à ces mecs exclus du champ de la santé sexuelle et reproductive. Cela fait 40 ans que la mise sur le marché de la pilule masculine est imminente. Chez les hommes, le paysage contraceptif est quasiment désert alors que les recherches ont commencé au même moment que celle pour les femmes, qui doivent bien avoir le choix entre 250 produits. Sociologue, endocrinologue, historienne, physiologiste... De nombreux spécialistes mais aussi trois filles, leurs mères et une bande de potes alimentent ce débat qui n'est plus tabou. De la vasectomie au slip contraceptif en passant par le gel (pour l'instant à l'étude)... Bienvenue dans le monde demain.