"C'est le cinéaste qui a réalisé tous les trucages possibles et imaginables. Il a tout commencé. Tout ce qu'on a fait depuis, il l'avait déjà fait", dit à son sujet Costa-Gavras. "Il y a quelque chose de joyeux, de constamment inventif. Une créativité énorme. Et dans son travail, des éléments encore modernes aujourd'hui", r...

"C'est le cinéaste qui a réalisé tous les trucages possibles et imaginables. Il a tout commencé. Tout ce qu'on a fait depuis, il l'avait déjà fait", dit à son sujet Costa-Gavras. "Il y a quelque chose de joyeux, de constamment inventif. Une créativité énorme. Et dans son travail, des éléments encore modernes aujourd'hui", renchérit Michel Gondry. Né en 1861, le Français Georges Méliès a inventé les effets spéciaux, les trucages, la surimpression et le fondu enchaîné. Il fut même le premier (c'était en 1896) à tourner un film publicitaire. Le documentaire de Serge Bromberg et Éric Lange retrace la vie abracadabrante de ce génie dans l'oeuvre duquel l'imaginaire et le merveilleux règnent en maîtres. Il conte aussi l'histoire de ses productions, de leur disparition et de leur résurrection. C'est qu'en 1923, dans un acte de désespoir (il n'est jamais parvenu à monnayer son génie), le premier magicien du cinéma détruit son oeuvre. Les négatifs originaux des 520 films qu'il a tournés entre 1896 et 1913 partent en fumée avant de réapparaître dans des endroits improbables du globe. Tantôt dans la cheminée d'un collectionneur, tantôt dans le poulailler d'un forain. Passionnant et habilement mené, Le Mystère Méliès détaille leur restauration, la course contre le temps, et ouvre un bout de nuit entièrement dédié à l'inventeur des féeries sur grand écran avec la diffusion entre autres du Royaume des fées, du Voyage dans la Lune et du Locataire diabolique. Treize de ses films en version restaurée sont actuellement disponibles sur arte.tv.