En 1988, le monde découvre, par le truchement du chercheur américain James E. Hansen, le phénomène de l'effet de serre. Provoqué par l'abondance de CO2 rejeté après l'emploi des hydrocarbures, il est le premier facteur du réchauffement climatique. Le documentaire du réalisateur danoi...

En 1988, le monde découvre, par le truchement du chercheur américain James E. Hansen, le phénomène de l'effet de serre. Provoqué par l'abondance de CO2 rejeté après l'emploi des hydrocarbures, il est le premier facteur du réchauffement climatique. Le documentaire du réalisateur danois Mads Ellesoe démarre par l'audition de l'universitaire au Sénat américain, le branle-bas de combat lancé par l'ONU (relayé par Bush Sr. et Thatcher!), pour éviter les scénarios annoncés dans la foulée par le GIEC. Avec les formes d'un récit d'enquête, il expose comment les lobbys industriels ont financé le climatoscepticisme à coups de think tanks, de pubs, de polémistes sans vergogne balancés sur les plateaux télé. Les moyens dialectiques, linguistiques mis en oeuvre sont décrits avec finesse et pédagogie. C'est une leçon magistrale sur la manière de retourner à son profit une opinion publique vite découragée par la complexité des enjeux, exacerbée par un nuage de confusion savamment orchestré. La narration méta pointe la responsabilité du récit médiatique, la manipulation par l'émotion, l'avènement de l'expert et de la notion trompeuse de controverse, l'invention du doute tous azimuts pour dénigrer les faits et le travail scientifique. Derrière la duplicité des acteurs de cette manip', des intérêts idéologiques et économiques particulièrement belliqueux.