La bataille politique que se livrent la Chine et les États-Unis pour le titre de première puissance mondiale, avec l'Union européenne en sparring-partner commun, a des ramifications dan...

La bataille politique que se livrent la Chine et les États-Unis pour le titre de première puissance mondiale, avec l'Union européenne en sparring-partner commun, a des ramifications dans des pans entiers de l'économie. L'analyse des mécanismes qui secouent ce ménage à trois est limpide et donne à voir les secteurs et les liens parfois insoupçonnés qui caractérisent les modes de production (high tech, céréales, automobiles...). Mais en donnant ces éléments pour des acquis indéboulonnables, le docu ne dit rien sur le mythe du laisser-faire, mis de facto en lambeaux par des États populistes à l'interventionnisme schizophrène, qui ne peuvent se permettre un bilan nul sur les plans de l'emploi et de la croissance. Pas plus qu'il ne donne, dans son analyse, une place plus que marginale à la situation de la demande, tout obnubilé qu'il est par celle de l'offre.