Tout sur Mad Max

Décembre, le mois des annuels best of. Préparant le sien pour un futur Focus Brolcast, Serge Coosemans nous a compilé 5 de ses grandes déceptions cinématographiques de 2015. Et puis, comme ça passait mieux à l'écrit que derrière un micro, il nous en a fait sa chronique de la semaine. Crash Test S01E14.

Au royaume Internet, le mashup est roi, mais certains graphistes méritent plus leur couronne que d'autres. C'est le cas de Pixel Faker, un Hongrois qui se fait un malin plaisir à mêler les scènes de différents films cultes dans un univers pop: Dark Vador sur la boule de Miley Cyrus, Terminator qui rencontre E.T., Hannibal en visite chez McDo... Swag.

Le reboot de la saga de George Miller fait un carton en salles, et doit beaucoup à sa photographie époustouflante. Même si le film est pauvre en effets spéciaux, des clichés avant/après ont fait surface sur la Toile et sont particulièrement impressionnants.

3 star star star star star

ACTION | Trente ans après, George Miller signe un film-monstre à l'outrance dégénérée à ce point assumée qu'elle fascine. Un grand film (de) malade sous ses dehors d'absolu nanar.

"Mad Max: Fury Road", 4e opus de la saga futuriste signée George Miller sera présenté en avant-première mondiale au festival de Cannes, le 14 mai, en sélection officielle hors compétition, a annoncé mercredi le festival.

Plus de 30 après Mad Max: Beyond Thunderdome, Fury Road s'apprête à ensanglanter (une fois) de plus le désert post-apocalyptique de la licence mythique. Alors que Georges Miller a repris les commandes , Tom Hardy succède à Mel Gibson dans ce quatrième opus.

"La France, le futur proche. Si le pays de Balzac fut jadis éblouissant, il évolue désormais en 3e division sur la scène des pays "développés". Et pour couronner le tout, chaque Noël, c'est la canicule." Ainsi parlait le futurologue Riad Sattouf en intro d'un épisode des dernières aventures de Pascal Brutal.

Mad Max: Fury Road sortira sur les écrans en mai 2015. Le quatrième volet de la saga post-apocalyptique se fera sans Mel Gibson, remplacé par Tom Hardy. George Miller reste fidèle à la réalisation.