La scène se déroule dans les années 90. Mais elle aurait pu tout aussi bien avoir lieu 30 ans plus tôt, ou même encore avant. Après tout, à Talmont-sur-Gironde, la fontaine-lavoir n'a pas tant changé que ça. Dans ce coin de Charente-Maritime, labellisé "plus beau village de France", la calèche de touristes y passe toujours vers la même heure. Sur le bord de la route, deux gamins, six ans à peine chacun. L'un armé d'une guitare, l'autre d'une trompette. Ensemble, ils reprennent Sweet Georgia Brown, dès que l'attelage approche. Celui qui souffle du piston s'appelle Thibaud. Comme chaque été, il est venu passer un mois dans la maison de vacances de son grand-père. Il continue l'anecdote. "Les gens nous jetaient des sous avec lesquels on s'achetait des bonbons. Ça marchait super bien! En une demi-heure, on pouvait se faire 200 francs. C'était mon premier "groupe". Je n'ai plus jamais gagné aussi bien ma vie en faisant de la musique." (rires) Cela devrait bientôt changer. Entre-temps, Thibaud a (fort) grandi. Long échalas moustachu, entre le personnage de slapstick et la figure du mousquetaire, le presque trentenaire se fait désormais appeler Voyou. C'est so...