Le Bel'Zik Festival dit stop pour raisons financières et organisationnelles

03/12/18 à 15:51 - Mise à jour à 15:50

Source: Belga

Les organisateurs du Bel'zik Festival ont annoncé lundi sur leur page Facebook que l'événement musical hervien, qui a fêté cette année ses 15 ans, faisait une pause. Il s'avère que ce sont des raisons organisationnelles et surtout financières qui ont guidé ce choix, a précisé Philippe Jeholet, le président de l'asbl à la tête de l'événement.

Le Bel'Zik Festival dit stop pour raisons financières et organisationnelles

© DR/via www.facebook.com/belzikfestival

Après 15 éditions, le Bel'zik jette l'éponge pour des raisons budgétaires, les derniers exercices ayant été très difficiles à boucler, admet Philippe Jeholet, à la tête du Festival depuis 2012. "Nous avons dû faire avec une recrudescence de frais liés à la sécurité mais également avec des cachets sans cesse grandissant du côté des artistes."

La configuration du Hall des Criées, qui accueille l'événement depuis sa première édition, est également un facteur avancé pour expliquer les difficultés récurrentes du festival à grandir, la capacité maximale des lieux étant estimée à 2.000 places.

Philippe Jeholet profite également de cette pause forcée pour faire un pas de côté au sein du comité organisateur laissant ainsi le champ libre aux personnes désireuses de relancer le festival hervien au départ d'une page blanche.

Le festival aura vu défiler sur scène des artistes comme Stromae, Maurane, Puggy, Ghinzu, Ozark Henry, Christophe Willlem, Gaetan Roussel, Kim Wilde ou encore Calogero, présent en 2011 lorsque le festival a fait un sold out les trois jours, la seule fois en 15 ans d'existence.

En savoir plus sur:

Nos partenaires