Certes, les jeux vidéo qui sont montrés dans la séquence ne semblent pas être particulièrement innovants en terme de gameplay. L'un, Aurion: L'Héritage des Kori-Odan, ressemble à un ersatz de Street Fighter, tandis qu'un autre, Cross Dakar City, s'apparente à une version actualisée et africanisée de Frogger. Mais ils ont tous la bonne idée d'intégrer des éléments de la culture locale et de jouer (en partie) la carte du jeu éducatif.

Sur un continent où l'accès à un ordinateur n'est pas toujours gagné mais où les smartphones ont tendance à se multiplier, il n'y a "rien de mieux pour atteindre le public africain" que de créer des jeux mobiles, comme l'explique Oussemou Khadim Beye, le créateur de Cross Dakar City. Game on!