Comme ce dernier, Super Rush cache assez bien son jeu. Son esthétique enfantine et son approche farfelue dissimulent en effet des trésors de subtilités. Bien choisir son club. Observer l'orientation du vent. Estimer sa trajectoire via une carte aérienne. Et enfin, doser son swing en stoppant, au bon moment, les allers-retours incessants d'une jauge. De PGA Tour Golf (il y a 30 an...

Comme ce dernier, Super Rush cache assez bien son jeu. Son esthétique enfantine et son approche farfelue dissimulent en effet des trésors de subtilités. Bien choisir son club. Observer l'orientation du vent. Estimer sa trajectoire via une carte aérienne. Et enfin, doser son swing en stoppant, au bon moment, les allers-retours incessants d'une jauge. De PGA Tour Golf (il y a 30 ans) à l'actuel Mario Golf: Super Rush, les codes du golf se répètent inlassablement d'une génération de console à l'autre. Super Rush dévie toutefois de cette trajectoire en demandant au gamer de courir sur le parcours pour retrouver sa balle et frapper le coup suivant. Fort de boosts temporaires, de plaquages d'adversaires et autres pièces à ramasser (coucou Mario Kart!), ce mode baptisé Speed Golf colore agréablement la campagne solo du jeu tout en proposant également des parcours hors norme. Ainsi, il n'est pas rare de devoir accéder à des greens haut perchés sur une map criblée de six trous à terminer dans l'ordre de son choix en 30 coups maximum. Bien calculer l'approche d'un courant d'air ascendant pour atteindre un plateau supérieur est alors primordial. Ou comment ajouter une vraie touche de stratégie tactique au golf... D'un nuage souffleur à des rochers roulant sur le terrain, les délicieuses perturbations arcade de Mario Golf: Super Rush n'enlèvent rien à sa technicité. Courber la trajectoire de sa balle pour éviter un arbre ou la faire rouler un peu plus longtemps après son atterrissage y est ainsi obligatoire pour progresser. Traversant cinq zones marquées (neige, désert, volcan...) Super Rush se double d'une approche RPG bon enfant et d'un mode deux joueurs local utilisant la détection de mouvements des manettes de la Switch. De quoi dédramatiser un sport qui reste à bien des égards très élitiste.