"Salut Tich, ça boume en 1993? Là, je t'écris de février 2020 et désolé de mettre d'entrée de jeu les choses à plat de façon si directe mais non, tu n'es pas devenu millionnaire, non, tu n'habites pas Edimbourg et non, il n'existe toujours pas vraiment de voitures volantes, d'androïdes modelées d'après Sean Young et de bars avec des serpents synthétiques, des cocktails bleus et de la musique à la Brian Eno/Jon Hassell. En fait, on est en réalité aujourd'hui bien plus proches de Demolition Man que de Blade Runner. Ça se crispe pour un rien, ça kiffe à mort le pire rétro, l'humour nombriliste et même à 25 ans, ça fait tout pour en paraître 75. Ça devient donc compliqué de rigoler tellement les jeunes sont pour la plupart coincebarres et petit-bourgeois. Dans les bars, c'est par exemple surtout le dimanche après-midi que ça cartonne, autour de verrines de taboulé et de salades compliquées avec des pois chiches et du fromage de chèvre tarifé douze fois le prix de la feta. C'est la Cérémonie du Brunch et ils y viennent en vélo, avec leurs mini-Hulks incontrôlables, hyperkinétiques et cyclothymiques tassés dans des remorques. Bref, pour l'hélicoptère personnel, on repassera. Vestimentairement parlant, c'est pas vraiment Blade Runner non plus. Ça fait m...

"Salut Tich, ça boume en 1993? Là, je t'écris de février 2020 et désolé de mettre d'entrée de jeu les choses à plat de façon si directe mais non, tu n'es pas devenu millionnaire, non, tu n'habites pas Edimbourg et non, il n'existe toujours pas vraiment de voitures volantes, d'androïdes modelées d'après Sean Young et de bars avec des serpents synthétiques, des cocktails bleus et de la musique à la Brian Eno/Jon Hassell. En fait, on est en réalité aujourd'hui bien plus proches de Demolition Man que de Blade Runner. Ça se crispe pour un rien, ça kiffe à mort le pire rétro, l'humour nombriliste et même à 25 ans, ça fait tout pour en paraître 75. Ça devient donc compliqué de rigoler tellement les jeunes sont pour la plupart coincebarres et petit-bourgeois. Dans les bars, c'est par exemple surtout le dimanche après-midi que ça cartonne, autour de verrines de taboulé et de salades compliquées avec des pois chiches et du fromage de chèvre tarifé douze fois le prix de la feta. C'est la Cérémonie du Brunch et ils y viennent en vélo, avec leurs mini-Hulks incontrôlables, hyperkinétiques et cyclothymiques tassés dans des remorques. Bref, pour l'hélicoptère personnel, on repassera. Vestimentairement parlant, c'est pas vraiment Blade Runner non plus. Ça fait même drôlement mal aux yeux. Les jeunes filles, maquillées comme des terrifiantes poupées de 1910, portent toutes leurs pantalons très haut, comme Jacques Chirac, et des manteaux en pilou qui ressemblent vraiment beaucoup à des descentes de bains cousues ensemble. Pas mal de types ont des moustaches du genre "Brigades du Tigre", des tatouages de jambons et des vestes de training vertes et roses. Autrement dit, en 2020, le blaireau se porte fort bien et l'inspiration vestimentaire, c'est plus Camping Cosmos en 1983 à Westende que le Los Angeles de 2019 selon Ridley Scott. Toi qui te plains tout le temps des étudiants en socio en 1993, t'as donc encore rien vu...L'ennui, c'est que ce n'est pas le pire. Accroche-toi. Il y a en ce moment un virus chinois qui traîne et vu les statistiques du diabète, il tue toujours moins que la tarte au sucre, mais on en parle néanmoins comme de la Peste Noire. On est en février, il pleut, il y a du vent, des tuiles se décrochent des toits et les médias en causent comme de la fin du monde. On nage en plein nawak. Tout le temps. Tiens, le président des États-Unis, c'est Donald Trump, ouais, l'ex d'Ivanka, celui qui construisait à ton époque des immeubles en carton. À part continuellement brailler et pourrir le monde entier, il ne fait pas grand-chose, cela dit. Ce weekend, il a ainsi partagé sur Twitter, qui est une sorte de télévision de poche en mondovision, une vidéo où on entend péter aux toilettes un type qui a oublié de débrancher son micro en y allant. Il n'y a pas de quoi rire. Que le président des États-Unis se la joue Vidéo-Gag bien vulgosse fait même bien plus peur que les discours où Ronald Reagan parlait des Russes comme de l'Empire du Mal. À propos des Russes: le personnel politique du Kremlin est aujourd'hui plus jeune que tous les pépés qui se présentent cette année eux élections américaines. Ouais, les élections US, avec leur moyenne d'âge de 75 ans ou pas loin, ressemblent vraiment au Soviet Suprême de 1984. Ce qui n'est pas franchement rassurant non plus. Russes toujours: sur cette même télévision de poche mondiale et toujours cette semaine, un activiste réfugié en France a sinon encore fait tomber un candidat à la mairie de Paris qui voulait raser la Gare de l'Est pour y mettre un parc en faisant circuler une vidéo de sa bite. Parce que ouais, le politicien aimait tourner des vidéos de sa bite le matin pour les envoyer à sa maîtresse. Sans doute parce que les fleurs, c'est périssable. La bite de ce type aussi fait pétocher, parce qu'on a tous bien compris que c'est désormais open-bar en termes de coups bas. Des vidéos de ta bite, des blagues douteuses que t'as laissé traîner sur un forum fermé il y a 15 ans, de la drague lourde un soir de bourritude... Tout est bon à balancer pour détruire ta vie et ta réputation et pas besoin d'être spécialement politicien ou personnalité publique pour être visé. N'importe qui peut se ramasser ce genre de coup dégueulasse sur la tronche, à son niveau. Tout un gros paquet de gens ne voit même pas où est le problème, jugeant que le jeu social est quand même beaucoup plus marrant quand il n'y a plus aucune règle qui ne tienne. Alors, fais pas l'erreur de penser que parce que je te parle de proutes et de quéquettes, tout ça est juste rigolo et pas bien grave. Cette télévision de poche en mondovision est en fait pire que le crack. Presque tout le monde y est accro, ça ronge beaucoup trop de cerveaux. Au moment où je te parle, ça a déjà tué le journalisme, la politique, la vaccination et Star Wars. Ça a aidé à rendre la pensée d'extrême droite mainstream et ça a donné à plein de gens l'envie d'avoir des chats, de manger des cupcakes, de se photographier les orteils à la plage et de dévoiler la fin des films à suspense. Bref, j'ai un service à te demander. En 1993, il y a ces deux gosses aux États-Unis, Jack Dorsey et Mark Zuckerberg, des petits génies de l'informatique. Ils ne sont encore rien mais vont un jour devenir vraiment aussi incontrôlables que franchement nuisibles. Je pense donc que le monde du futur, ton futur, te sera immensément reconnaissant si tu vas au plus vite les voir avec l'idée d'un jeu de console où écraser des vieillards en mobylette et tirer au bazooka sur des camions de laitiers. C'est un plan d'enfer, je te promets que ça va cartonner de ouf et ça leur fera donc beaucoup d'amis, à Jack et Mark, beaucoup de dollars aussi. Ce qui devrait aider à les éloigner des mauvaises idées de réseaux sociaux pour rapprocher les geeks solitaires que personne n'écoute. Comprends-moi, Serge: il faut à tout prix que ces types aient au plus vite une vie sociale épanouissante, qu'ils se marrent, baisent, voyagent, glandent et ne voient donc aucun intérêt à développer la moindre idée sociale et politique. T'as pas idée comme tout 2020 t'en sera reconnaissante. Bisous et, à part ça, bon courage avec Nirvana, c'est bientôt fini."