On connaît bien l'histoire de Nelson Mandela -son rôle en Afrique du Sud dans la lutte contre l'oppresseur blanc et l'apartheid. On connaît moins celle de sa deuxième femme, Winnie Madikizela Mandela, sur laquelle planent d...

On connaît bien l'histoire de Nelson Mandela -son rôle en Afrique du Sud dans la lutte contre l'oppresseur blanc et l'apartheid. On connaît moins celle de sa deuxième femme, Winnie Madikizela Mandela, sur laquelle planent d'innombrables zones d'ombre. Pendant que son mari croupissait derrière les barreaux, Winnie fut pourtant de tous les combats anti ségrégationnistes. Elle devint même une de leurs icônes. "Nous étions de la chair à canon. Nous étions en première ligne face à la cruauté de l'apartheid, " explique-t-elle dans le documentaire de Pascale Lamche ( Black Diamond). Figure emblématique des townships, militante charismatique et déterminée, espionnée et maintes fois arrêtées, Winnie oeuvra sans relâche pour son peuple et la libération de son mari avant d'être sacrifiée et diabolisée sur l'autel de son intransigeance. Bâti sur des images d'hier et des interviews d'aujourd'hui (la sienne, celle de sa fille Zindzi), ce documentaire riche et solide évoque aussi les cadavres dans le placard. Il a reçu le prix de la meilleure réalisation à Sundance l'an dernier.