"Headgearalienpoo"

Remontés sur scène en 2012 à l'initiative du magazine Gonzaï (qui a depuis réédité The Belgian Kick en vinyle), les Rennais de The Married Monk réappar...

Remontés sur scène en 2012 à l'initiative du magazine Gonzaï (qui a depuis réédité The Belgian Kick en vinyle), les Rennais de The Married Monk réapparaissent dans les bacs des disquaires avec leur premier album en dix ans. Disque pop foufou et à demi dansant, Headgearalienpoo reprend Dogbowl ( Bus) et The Cure ( Siamese Twins), joue avec une électro-pop à la Das Pop ( Gravity) et roule avec Obnoxious One, vaguement inspiré par le film russe Taxi Blues, sur les traces de Caribou. Le trio adresse un clin d'oeil à Dylan sur un hymne pop punk ( Bomb on Blonde) et parle à sa manière de la chute du rideau de fer ( Mitte 1989) et de geeks américains qui essaient de choper des nanas ( 10.16 Saturday Night). Inimitable.