Primé à Rotterdam en 2020, le premier long métrage de Zheng Lu Xinyuan trace, dans un noir et blanc intense (la photo est signée du chef-op belge Matthias Delvaux), l...

Primé à Rotterdam en 2020, le premier long métrage de Zheng Lu Xinyuan trace, dans un noir et blanc intense (la photo est signée du chef-op belge Matthias Delvaux), le portrait de Muzi, jeune femme de 22 ans de retour dans sa ville natale de Hangzhou pour le Nouvel An chinois. Et de naviguer entre ses parents séparés, un petit ami avec qui elle entretient une relation incertaine et le tenancier d'un bar au gré d'une succession d'instantanés. Une errance méditative à haute teneur en spleen existentiel que la cinéaste adosse aux mutations de la ville dans un geste esthétique fort dont les fulgurances et les diverses audaces compensent les béances d'une narration propre à égarer le spectateur. Fascinant, sinon toujours abouti.