"Love's Last Chance"

En 2014, Taylor McFerrin sortait un premier album épatant, sous forme de grand collage soul impressionniste ( Early Riser). Cinq ans, et une collaboration ave...

En 2014, Taylor McFerrin sortait un premier album épatant, sous forme de grand collage soul impressionniste ( Early Riser). Cinq ans, et une collaboration avec le pianiste jazz Robert Glasper plus tard (R+R=Now), il revient avec un disque de soul au groove pastel, volontiers langoureux. Contrairement à son premier essai, le fils de Bobby (oui, oui, le grand vocaliste jazz planqué derrière le tube Don't Worry, Be Happy) passe cette fois plus franchement derrière le micro. Zappant les grands effets spéciaux, rappelant un peu le r'n'b des années 80 ( All I See Is You), il murmure ses états d'âme amoureux, avec classe (le duo avec Anna Wise, Memory Digital) et une réserve qui se fait presque méditative par moments ( Love and Distance, I Can't Give Your Time Back).