Joe (Tony Curtis) et Jerry (Jack Lemmon) n'avaient pas eu de chance. Alors qu'ils se trouvaient sur le chemin les menant au club où ils devaient jouer (ils étaient musiciens de jazz), ils avaient été les témoins d'un affrontement sanglant entre mafieux. Hélas pour eux, ceux-ci s'en étaient rendu compte. Pour tenter de leur échapper, ils s'étaient donc travestis en femmes et s'étaient fait engager dans un big band féminin supposé se pr...

Joe (Tony Curtis) et Jerry (Jack Lemmon) n'avaient pas eu de chance. Alors qu'ils se trouvaient sur le chemin les menant au club où ils devaient jouer (ils étaient musiciens de jazz), ils avaient été les témoins d'un affrontement sanglant entre mafieux. Hélas pour eux, ceux-ci s'en étaient rendu compte. Pour tenter de leur échapper, ils s'étaient donc travestis en femmes et s'étaient fait engager dans un big band féminin supposé se produire en Floride -un band dont la chanteuse, Sugar Cane Kumalczyk (Marilyn Monroe), donnait des palpitations à Jerry. Lors du voyage en train entre New York et Miami, Jerry, sous le nom de Daphné, tente de se rapprocher de Sugar; il vient lui rendre visite dans sa couchette, accompagné d'une bouteille de whiskey avec laquelle il a l'intention de la saouler. Mais une autre musicienne est témoin du manège et demande à s'incruster; Jerry ne veut pas; Sugar Cane, elle, se souvient que la nouvelle venue possède une bouteille de vermouth. "Pourquoi du vermouth?", demande Jerry. "Pour faire des Manhattans!", réplique Sugar. Croyant échapper à New York, le dragueur se faisait reprendre par elle -mais sous la forme d'un des cinq grands cocktails nommés d'après un quartier de la Grande Pomme: Manhattan, Brooklyn, Bronx, Queens et Long Island Ice Tea. C'était un drink qui, à l'époque de la prohibition ( Some Like It Hot, bien que filmé en 1959, est supposé se dérouler 30 ans plus tôt), était devenu difficile à préparer correctement, malgré la simplicité de sa recette, remontant aux années 1860. De toute évidence, Sugar faisait partie de celles qui n'en avaient pas perdu la science -montrant à Jerry qu'en matière de boisson, tel est vite pris qui croit prendre, surtout lorsqu'il s'agit d'un homme aux intentions douteuses. - 60 ml de whiskey de seigle - 30 ml de vermouth rouge - 2 dashes d'Angostura bitters Verser tous les ingrédients dans un verre à mélange rempli de glaçons aux deux tiers. Mélanger pendant 15 secondes et filtrer dans une coupette rafraîchie.