Comme les précédentes, cette saison met aux prises de nouveaux protagonistes avec une sordide affaire qui laisse ses traînées d'hémoglobine sur le sol immaculé du Minnesota. Menée de main de maître par Noah Hawley qui lui a donné ses notes d'étrangeté, cette fable chabrolienne contant les démons de l'Amérique des suburbs, des nouveaux riches et des lâches a mis en scène, pour ce troisième volet, des personnages encore plus gratinés, parce qu'encore plus désespérément normaux, parvenus ou machiavéliques.
...

Comme les précédentes, cette saison met aux prises de nouveaux protagonistes avec une sordide affaire qui laisse ses traînées d'hémoglobine sur le sol immaculé du Minnesota. Menée de main de maître par Noah Hawley qui lui a donné ses notes d'étrangeté, cette fable chabrolienne contant les démons de l'Amérique des suburbs, des nouveaux riches et des lâches a mis en scène, pour ce troisième volet, des personnages encore plus gratinés, parce qu'encore plus désespérément normaux, parvenus ou machiavéliques. Ewan Mc Gregor incarne les jumeaux Stussy: Emmet, roi du parking du Minnesota, opposé à son frère Ray, obscur agent de probation, par un stupide contentieux qui a vu le premier devenir un riche notable et le second un loser, entiché d'une arnaqueuse à hauts talons et très haut Q.I., Nikki (Mary Elizabeth Winstead), par ailleurs redoutable joueuse de bridge. Associé à la tête à claque Sy (Michael Stuhlbarg de Boardwalk Empire), Emmet a contracté un prêt auprès du mystérieux V.M. Vargas (génial David Thewlis ici défiguré par une prothèse de chicots), un maître de la pègre qui blanchit de l'argent et lance des emprunts sur le dos de petites entreprises prospères. Un Ukrainien et un Chinois peu aimables lui servent de porte-flingues. Ray et Nikki, cherchant à tout prix à faire cracher le frère au bassinet, vont déclencher une succession de quiproquos, gaffes, bévues et boulettes, culminant en crescendo de meurtres. Dans ce fatras, la rectitude est assurée par le chef Gloria Burgle (Carrie Coon, toujours aussi juste depuis The Leftovers) qui mue progressivement de femme transparente et déprimée en héroïne. De son incursion dans l'univers dézingué de Legion, Noah Hawley a ramené toujours plus de trouvailles visuelles, de décalages et de haut-le-coeur pour réaliser cette parabole hilarante, stylisée et loufoque sur la mécanique du Mal. Soit une tragi-comédie truffée d'allusions: le timbre de deux cents (la pomme de discorde entre les deux frères) est illustré par le mythe de Sisyphe; Vargas obéit aux ordres d'un mystérieux Ehrmantraut, homonyme d'un personnage vu dans Breaking Bad et Better Call Saul; Ray Wise (Leland Palmer dans Twin Peaks) joue au prophète qui transforme Nikki en archange de la rétribution et de la justice immanente... Satirique, acide, avec de sérieux clins d'oeil à la filmographie des frères Coen, cette saison de Fargo, enrichie dans l'édition DVD d'interviews et de reportages bonus, est à rattraper ou revoir de toute urgence.