Au printemps 2017, l'affaire chahute, déjà, les premiers pas d'Emmanuel Macron. L'usine de l'équipementier automobile GM&S dans la Creuse (277 salariés) est menacée de liquidation. Les ouvriers se mobilisent et occupent leur lieu de travail. Deux bonbonnes de gaz sont accrochées à...