"Smote Reverser"

Après l'album relax des OCS nourri de guitares acoustiques, violon et violoncelle sorti l'an dernier avec Brigid Dawson, John Dwyer retrou...

Après l'album relax des OCS nourri de guitares acoustiques, violon et violoncelle sorti l'an dernier avec Brigid Dawson, John Dwyer retrouve ses deux batteurs et durcit le ton sur le nouveau Oh Sees: Smote Reverser. Un disque très progressif (mais jamais chiant) qui aime toujours le kraut et le psychédélisme, balance des gros riffs et des sauvageries comme Overthrown tout en se permettant des incursions jazz à la King Gizzard (ses rejetons australiens). Les Californiens se promènent dans l'espace et leur patron s'amuse dans le cosmos. Un disque perché qui ne connaît pas l'ennui et joue avec l'électricité.