Thème original, "O Solitude" occupera jusqu'en avril la programmation pluridisciplinaire du Beursschouwburg. Objectif: "Attirer l'attention du public sur le choix conscient de la solitude, mais aussi sur les aspects plus sombres." Entre l'exquis et le gouffre, performance, vidéo, expo, musique, débat et même nightlife sont au menu pour cerner la bête incernable. Ainsi, le débat Solo in the City abordera les célibataires, Omertà (performance en dessin-peinture live) explorera la solitude dans l'hyper-connectivité du monde. Les vidéos-art nous embarquent dans le désert du Sinaï ou encore au mont Fuji. La performance Zvizdal déroule la vie extrêmement solitaire du seul couple (80 ans) resté dans un village de Tchernobyl. Dans The Automated Sniper, c'est la danse et les jeux vidéo qui s'entremêlent pour causer du sujet. Tout comme la chorégraphie Mercurial George sur les clichés de l'identité noire et la"diversité anarchique". À noter encore quelques ovnis interactifs: Dinner for one, Only the Lonely's Karaoke, une expo avec des huttes sur pilotis et une Ketjes pyjama Party... Non, Jef, t'es pas tout seul!

JUSQU'AU 08/04, AU BEURSSCHOUWBURG À BRUXELLES. WWW.BEURSSCHOUWBURG.BE

N.A.