Il n'est pas interdit d'imaginer que c'est la colère destructrice qui a était le carburant de l'oeuvre de Niki de Sain...

Il n'est pas interdit d'imaginer que c'est la colère destructrice qui a était le carburant de l'oeuvre de Niki de Saint-Phalle. On pense à ses fameux Tirs, sortes de "meurtres sans victime" qui résultaient de tirs de carabine dans des pots de peinture giclant sur une couche de plâtre immaculée. Envie d'en savoir plus sur la puissance cathartique de la création chez cette plasticienne disparue en 2002? Le BAM lui dédie sa première grande rétrospective en Belgique: plus de 140 oeuvres présentées sur deux étages retracent chronologiquement son parcours artistique.