En Inde, la plupart des conducteurs de pousse-pousse sont issus de la province du Bihar, l'une des plus pauvres du pays. C'est aussi l'une des plus exposées à la violence et aux maladies. Shallim y tire son engin dans les rues périlleuses, pieds nus. Son rêve: acheter une riccha à moteur pour épargner ses vieux jours. La maladie de sa femme le rappelle à la dure réalité. Il n'a plus le choix, il doit continuer à braver les dangers d'une circulation congestionnée et périlleuse, les accidents nombreux, les pluies torrentielles, il engloutit les kilomètres. Traversé par les souvenirs douloureux, l'oeil rivé vers le point de fuite, il ne se détourne pas de sa mission, sauf pour aider d'autres types qui, comme, lui, s'harnachent pour s'en sortir. Le réalisateur sud-coréen Seong Gyou Lee radiographie un destin qui oscille en permanence entre pertes d'illusion, espoir et courses folles. Percé d'images violentes d'une société indienne fracturée, il est aussi le témoignage un brin voyeur d'un homme, Shallim, qui oscille entre colères et résignations.

Documentaire de Seong Gyou Lee.

6