Que serait la vie s'il n'y avait pas la mort? La question, aussi simpliste soit-elle, est au coeur de la démarche de Manuel Poutte ( Fritkot et En vie). Et elle n'est pas dénuée de sens. Depuis plusieurs décennies, nos sociétés occidentales, industrielles et technoscientifiques tentent de pousser la mort hors de leur champ de vision, la transformant en un tabou, un obstacle au rêve d'éternité transhumaniste et consumériste. Or, au coeur de rituels ou de réflexions philosophiques, la mort et le deuil sont constitutifs de notre condition. La réflexion de Manuel Poutte démarre d'un lit d'hôpital, après une crise cardiaque, pour questionner notre rapport individuel et commun à la grande faucheuse. Le théologien Gabriel Ringlet, la docteure Corinne Van Ost (qui pratique l'euthanasie) ou encore le sociologue Bernard Crettaz l'assistent dans ce voyage à la rencontre de nos peurs les plus intimes et de nos espoirs de salut les plus rédempteurs. Car apprivoiser cette mort qui nous attend tous, serait le point de départ d'une célébration de la vie dans ce qu'elle a de plus sacré.

Documentaire de Manuel Poutte.

7