Deux des séries les plus marquantes et visuellement audacieuses remettent le couvert cet automne. La deuxième saison de The Boys (Prime Video, 04/09) doit transformer l'essai réalisé dans le trash et la démesure par son premier volet. La lutte entre les Boys et le...

Deux des séries les plus marquantes et visuellement audacieuses remettent le couvert cet automne. La deuxième saison de The Boys (Prime Video, 04/09) doit transformer l'essai réalisé dans le trash et la démesure par son premier volet. La lutte entre les Boys et les Seven, imaginée en comics par Garth Ennis et Darick Robertson, entame une verticale de l'hémoglobine alors que Billy Butcher est plus déterminé que jamais à prendre sa revanche sur Homelander et l'omnipotente Vought. Une nouvelle galerie de justiciers entre dans la danse, poussant plus loin encore la réflexion sur l'esthétique de la violence et la fascisation de la figure héroïque. Si on s'attendait à cette suite, la quatrième saison de Fargo (FX, 23/09), elle, nous a pris par surprise. Trois années de silence nous avaient convaincus d'une boucle définitivement bouclée. L'humoriste Chris Rock surgit de sa boîte avec une nouvelle intrigue, tortueuse et loufoque, dans les rues de la petite ville du Missouri imaginée jadis par les frères Coen. En parrain d'un gang noir défiant les lois ségrégationnistes des années 50, il va s'attaquer à toutes les tronches tordues et suprématistes qui se dressent sur sa route. Avec la participation de Timothy Olyphant ( Deadwood) et Jessie Buckley ( Chernobyl), cette nouvelle saison saignante arrive à point.