Plus de 40 ans après Just Jaeckin, c'est au tour de Sylvie Verheyde ( Stella, Confession d'un enfant du siècle) de consacrer un film à Fernande Grudet dite Madame Claude,...

Plus de 40 ans après Just Jaeckin, c'est au tour de Sylvie Verheyde ( Stella, Confession d'un enfant du siècle) de consacrer un film à Fernande Grudet dite Madame Claude, mère maquerelle ayant régné sur un réseau de call girls dans Paris au tournant des années 70. La proxénète, la réalisatrice la dépeint en femme puissante, ayant su s'imposer dans un monde d'hommes, et évoluant avec une même aisance aussi bien dans les cercles du pouvoir que dans le "milieu" -un destin qu'elle adosse aux zones d'ombre de la Ve République, l'affaire Markovic en tête. Si le film se disperse parfois inutilement dans les plis d'une reconstitution léchée, le portrait au féminin s'avère fascinant, Karole Rocher restituant toute l'ambivalence du personnage.