"Cuz I Love You"

Depuis le début, Lizzo n'a cessé d'avancer, sans jamais s'excuser d'être ce qu'elle est: une femme, noire, assumant ses rondeurs. Soit un "modèle" de chanteuse qui, à la base, ne rencontrait pas forcément les canons en vigueur dans l'industrie de la pop music. Pour tracer sa route, Melissa Jefferson de son vrai nom a donc dû insister, adoptant la tactique qui consiste à afficher haut et fort ses "stigmates" pour mieux les retourner. Et ce n'est pas parce qu'elle sort aujourd'hui son premier album sur une major (Warner), après deux premiers projets sur un label indépendant, qu'elle va changer son fusil d'épaule.

Fidèle à son programme d'affirmation de soi, Lizzo s'affiche ainsi entièrement nue sur la pochette de Cuz I Love You. Sur le premier single, Juice, elle raconte également: "Mirror, mirror on the wall/Don't say it, cause I Know I'm cute". Avec sa vibe r'n'b eighties, le morceau est à peu près irrésistible . Plus loin, Lizzo est rejointe par Missy Elliott sur Tempo, duo forcément symbolique, avec une rappeuse légendaire qui a également su tracer sa route sans jamais rentrer dans les cases. Ailleurs, Lizzo multiplie les coups de force, entre pop bombastic ( Soulmate) et soul vintage clinquante ( Cuz I Love You), avec une ferveur et une énergie débordantes. Au risque d'ailleurs de fatiguer sur la longueur. S'il dépasse à peine la demi-heure, Cuz I Love You est en effet tellement rempli qu'il donne l'impression de durer bien plus longtemps. Même un morceau lascif comme Lingerie finit par rugir. Comme si Lizzo s'était laissée emporter par son propre enthousiasme.

Distribué par Warner. En concert le 30/06 à Rock Werchter.

7