Véritable fondu de culture pop ayant à son actif des films tels que Brick, Looper ou Star Wars: The Last Jedi, le scénariste et réalisateur américain Rian Johnson se fait plaisir avec Knives Out, whodunit (film à énigme) ludique qui envoie le détective Benoit Blanc (Daniel Craig) investiguer dans un somptueux manoir sur le meurtre mystérieux d'Harlan Thrombey, un célèbre auteur de polars. S'inscrivant d'évidence dans la lignée de l'oeuvre d'Agatha Christie, l'objet s'avère plus complexe et tordu qu'il n'y paraît de prime abord, choisissant notamment de placer u...

Véritable fondu de culture pop ayant à son actif des films tels que Brick, Looper ou Star Wars: The Last Jedi, le scénariste et réalisateur américain Rian Johnson se fait plaisir avec Knives Out, whodunit (film à énigme) ludique qui envoie le détective Benoit Blanc (Daniel Craig) investiguer dans un somptueux manoir sur le meurtre mystérieux d'Harlan Thrombey, un célèbre auteur de polars. S'inscrivant d'évidence dans la lignée de l'oeuvre d'Agatha Christie, l'objet s'avère plus complexe et tordu qu'il n'y paraît de prime abord, choisissant notamment de placer une révélation de taille très tôt dans son récit afin de pouvoir recourir au suspense sans forcément pour autant abandonner l'idée même d'une surprise finale. À l'exact confluent, donc, de l'enquête "à chute" à la Hercule Poirot et du thriller hitchcockien tendu, Knives Out épate ainsi par sa capacité à marier les contraires. Hyper stylisé sans jamais être vain, ce divertissement de genre intelligent repose par ailleurs sur une combinaison parfaitement équilibrée entre ses enjeux criminels et ses ressorts comiques, conciliant en permanence sérieux amidonné et légèreté de ton sans jamais que l'un ne vienne déforcer l'autre. Narrativement et esthétiquement, le film, qui multiplie avec bonheur chausse-trappes et mensonges, rebondissements et fausses pistes, convoque pleinement les codes emblématiques propres au vieux roman policier pour mieux venir glisser au coeur de son intrigue des personnages et des considérations bien d'aujourd'hui. À cet égard, l'infirmière au coeur pur interprétée par Ana de Armas ( Blade Runner 2049) fonctionne à la manière d'un implacable révélateur des aspects les plus cyniques et déplaisants de la nature humaine symbolisés par les membres de la famille Thrombey, tous suspects de l'affaire. Comme dans les adaptations cinématographiques des livres d'Agatha Christie élaborées durant les années 70 et 80, ceux-ci empruntent les traits d'une impressionnante galerie de stars dont chaque apparition a valeur de petit événement en soi, ajoutant au principe de plaisir présidant à l'élaboration même du film. Proposé par Belga dans une très propre édition Blu-ray, Knives Out s'accompagne ici d'un nombre conséquent de suppléments à l'intérêt variable, entre traditionnels commentaires audio et dispensables scènes coupées, très complet making of qui ne sort hélas guère des rails du simple jeu promotionnel et anecdotique séance de questions-réponses avec le réalisateur et ses acteurs. Plus intéressant: dans un bonus intitulé Comment préparer le meurtre parfait, Rian Johnson lève le voile sur son travail d'écriture, impeccable petite mécanique de précision qui en appelle autant aux sentiments qu'à l'intellect.