Hard To Be A God

De Kornél Mundruczo.
...

De Kornél Mundruczo. Cinéaste et homme de théâtre hongrois, Kornél Mundruczo a fait parler de lui en raison de la sélection de son dernier opus cinématographique - Tender Son/The Frankenstein Project- au Festival de Cannes. Le réalisateur intègre ainsi la short list des 18 concurrents à briguer la Palme d'or. Christophe Slagmuylder commente: " Le film qui sera présenté à Cannes est directement inspiré de la performance que Mundruczo avait livrée l'année passée dans le cadre du Kunsten. Frankenstein-Project se déroulait dans un container, à quelques pas de la gare de La Chapelle. Cette fois, l'homme s'installe sur le site de Tour & Taxis. Plus de container mais 2 camions qui viendront encercler les spectateurs. Une fois de plus, sa nouvelle création risque de mettre mal à l'aise en raison de la propension du Hongrois à se balader sur le fil ténu qui sépare réalité et fiction. Le thème? Le transport illégal des êtres humains, de la prostitution des filles de l'Est aux immigrés clandestins." Ames sensibles s'abstenir... Tour & Taxis, du 21 au 25/05 à 21 h. De Rodrigo Garcia. Fidèle du Kunsten, l'Espagnol d'adoption Rodrigo Garcia -il est né en Argentine- revient avec 2 pièces puissantes: Versus ainsi que C'est comme ça et ne me faites pas chier. Deux titres qui en disent long sur le rapport qui rattache le dramaturge et metteur en scène à notre société. Lassé par le règne de ce qu'il considère comme un " théâtre de mort à l'usage de spectateurs morts", Garcia ( auquel nous consacrerons un portrait la semaine prochaine) entend réveiller le public avec un théâtre provocant en forme de déflagration poétique. " Pour Garcia, le trop plein de nos sociétés rime avec vide. Dans cette optique, il stigmatise un monde sans conscience et sans réflexion. Versus se présente comme un patchwork dans lequel un chanteur de flamenco, des animaux, un groupe punk espagnol se croisent pour évoquer les relations entre humiliation et économie", analyse Christophe Slagmuylder. Kaaitheater, le 15/05 à 18 h, le 14 et le 16/05 à 20 h 30. De Zachary Oberzan. Musicien, cinéaste et collaborateur de la compagnie new-yorkaise Nature Theatre of Oklahoma, Zachary Oberzan débarque au Kunsten avec un spectacle très personnel. D'après le directeur du festival, c'est peut-être la performance la plus accessible au grand public. Your Brother. Remember? parle de la relation entre frères de façon poétique et sensible. " Quand il était jeune, Zachary Oberzan s'amusait à filmer des scènes de blockbusters hollywoodiens qu'il rejouait avec son frère aîné Gator. Vingt ans plus tard, leurs chemins se sont séparés. Si le premier jouit d'une reconnaissance, le second a vécu la galère, entre drogue et prison. Oberzan a eu l'idée de répéter leur passe-temps d'autrefois. L'avant-après se révèle chargé d'émotion. Une série de questions s'impose: les 2 frères sont-ils si différents? Dans quelle mesure les rôles auraient-ils pu s'inverser? Les héros ont-ils aussi leurs failles?" Beursschouwburg, 9,10, 11 et 13/05 à 20 h 30 et le 12/05 à 22 h.