Adaptés de la série espagnole du même nom, ces six épisodes mettent en scène le chemin de résilience d'un groupe d'enfants malades. Souffrant d'une tumeur, Thomas attend de se faire amputer la jam...

Adaptés de la série espagnole du même nom, ces six épisodes mettent en scène le chemin de résilience d'un groupe d'enfants malades. Souffrant d'une tumeur, Thomas attend de se faire amputer la jambe. Son voisin de chambre Clément va lui servir de guide dans le dédale des couloirs. Roxane souffre d'anorexie. Avec la bateleur Mehdi et Sarah la pincée, ils forment une bande dont les coups de coeur et de sang sont racontés par Côme, le narrateur plongé dans le coma: "La vérité c'est qu'il y a des gens qui vivent et puis des gens qui meurent. Et entre les deux, il y a nous." Sans fausse pudeur ni voyeurisme misérabiliste, la série dresse le portrait de cette ribambelle, de leurs parents (Michaël Youn passablement assagi) et médecins, avec beaucoup de coeur et de drôlerie. On en ressort avec les yeux qui pétillent et un coeur gros comme ça.