Cinéaste arménien né en Géorgie, actif aussi en Ukraine, Sergei Paradjanov (1924-1990) fut un cinéaste admirable tant par son inspiration poétique, fulgurante, que par son originalité que ne pouvait tolére...

Cinéaste arménien né en Géorgie, actif aussi en Ukraine, Sergei Paradjanov (1924-1990) fut un cinéaste admirable tant par son inspiration poétique, fulgurante, que par son originalité que ne pouvait tolérer le pouvoir soviétique. Avec à la clé des déchaînements de censure et même, à plu- sieurs reprises, la prison, les travaux forcés... Le réalisateur des Chevaux de feu (1964) et de Sayat Nova (1968) méritait la remarquable évocation qu'est le film de Serge Avédikian et Olena Fetisova. Un hommage vibrant doublé d'un récit biographique rappelant les étapes parfois exaltantes, souvent douloureuses, d'une vie d'artiste rebelle à tous les conformismes et donc forcément exposé aux persécutions d'un régime totalitaire. Avédikian interprète lui-même Paradjanov, dans un film qui allie l'enthousiasme à la grâce, la révolte et ce sens poétique dont toute l'oeuvre du grand cinéaste était constamment habitée.