"The Lamb"

Avec son bonnet rouge et ses cheveux assortis, Lilie West ressemble un peu à la petite fille rock'n'roll du commandant Cousteau. Sur The Lamb, deuxième album de Lala Lala marqué par la paranoïa, un cambriolage pendant son sommeil, la mort d'un ami proche et une sobriété naissante, la fille de Chicago (elle est née en Angleterre et a grandi en Californie) signe un disque faussement anecdotique qui sent bon les années 90. Une plaque qui a le sens absurde de l'humour, baigne dans une ambiance grungy cool, indie rock lo-fi mais n'hésite pas à s'offrir un saxophone (sur la chanson finale See You at Home). MTV fresh...

Distribué par Hardly Art/Konkurrent. Le 24/02 au Botanique.

7