Même sous le glacial crachin de février, ce quartier de Notting Hill a du chien, comme si l'ADN de l'histoire visitait régulièrement ses combles. Les longues enfilades de résidences victoriennes blanches semblent coulées dans le ciment dont on fait les Empires. Il y a 40 ans, l'endroit était plus décati mais déjà hip: Jagger y tourne le rôle d'une pop star chimique dans le fantomatique Performance de Nicolas Roeg . Aujourd'hui, vu le montant astronomique des loyers, Notting Hill est réservé aux apprentis millionnaires. L'Américain Jimi Hendrix, arrivé en prodige inconnu à Londres le 24 septembre 1966, y meurt superstar cosmique 4 ans plus tard, le 18 septembre 1970, dans le sous-sol du 22 Landsdowne Crescent. C'est là qu'habite sa petite amie, Monika Dannemann. En 2010, aux sonnettes ou ailleurs, nulle trace hendrixienne, ni fleurs, ni couronnes. Même pas l'une de ces fameuses plaques bleues qui parsèment Londres en honorant ses glorieux enfants. Le bâtiment est occupé par une délégation consulaire turque. Drôle d'endroit pour entrer dans le mythe. Overdose accidentelle après ingestion...