Les traits tirés et des valises sous les yeux, Chris Wallace range fébrilement son micro-stand de la Game Developers Conference (GDC) de San Francisco. Affairé sur l'espace de la Train Jam, l'étudiant du NYU Game Center de New York compte parmi les développeurs les plus abîmés de cette grand-messe gaming qui fait la part belle aux indés. Avant d'affronter 26 000 visiteurs pendant trois jours de salon, le jeune développeur est resté en effet 52 heures d'affilée, le nez vissé sur son clavier, pour coder un jeu vidéo low fi à bord d'un Amtrak reliant Chicago à la GDC. Soit 4000 kilomètres de rails pour une game jam traversant les Etats-Unis d'Est en Ouest.
...