"DJ-Kicks"

Comme la plupart des DJ, Jayda-G a pris la pandémie en pleine figure. Au point même d'imaginer laisser tomber les platines et se mettre à chercher un "vrai" boulot (en valorisant par exemple son master en ressources naturelles et management environnemental). Heureusement, est arrivée à ce moment-là l...

Comme la plupart des DJ, Jayda-G a pris la pandémie en pleine figure. Au point même d'imaginer laisser tomber les platines et se mettre à chercher un "vrai" boulot (en valorisant par exemple son master en ressources naturelles et management environnemental). Heureusement, est arrivée à ce moment-là la nouvelle improbable: une nomination aux Grammys, dans la catégorie "Best dance recordings" pour son EP Both of Us. De quoi rebooster la Canadienne, basée aujourd'hui à Londres. Faute de pouvoir jouer en club ou en festival, Jayda-G publie aujourd'hui un premier mix officiel, pour le compte de la prestigieuse franchise DJ-Kicks. Lumineux, il carbure tout entier au principe de plaisir, calibrant une sélection à la fois hédoniste et longue en bouche. Comme souvent, Jayda-G commence par balancer une série de morceaux (post)-disco particulièrement capiteux, ouvrant par exemple le bal avec le jazz-funk de la formation anglaise eighties Light of the World ( London Town), avant d'enchaîner avec le classique culte You're a Melody, de Aged In Harmony, tout en cuivres et cordes, et le funk délié à la Khruangbin de Glass Beams ( Taurus). À la demi-heure, le 90's Prostitution Racket de Gerry Read permet de basculer plus franchement vers une house music complètement décomplexée, hyper dansante. Plus loin, Jayda-G en profite encore pour inviter des proches (Fred Again...), avant de convoquer DJ Koze et le crooner soul Benny Sings pour un atterrissage tout en douceur. Imparable.