"Colores"

Pour ce nouvel album, le maestro reggaeton a pu notamment compter sur les services de l'artiste contemporain Takashi Murakami, responsable de la pochett...

Pour ce nouvel album, le maestro reggaeton a pu notamment compter sur les services de l'artiste contemporain Takashi Murakami, responsable de la pochette. Balvin a également donné à chaque morceau le nom d'une couleur. De là à présenter Colores comme un disque-concept, le premier effort d'une mégastar internationale (le deuxième artiste au monde à avoir enchaîné dix vidéos dépassant chacune le milliard de vues sur YouTube) vers une pop "d'auteur", il n'y a qu'un pas. Que le Colombien, à vrai dire, ne concrétise jamais vraiment. Colores n'en reste pas moins assez implacable dans son genre, glissant dans ses tubes assez d'éléments modernes et décalés (le kazoo d' Amarillo, le balafon de Verde) que pour éviter la répétition.