"Hawk"

Distribué par V2.
...

Distribué par V2. La Belle a retrouvé sa Bête. En 2006, à la sortie du splendide Ballad of the Broken Seas, on s'imaginait le coup d'un soir. L'album accident. Quatre ans plus tard, Hawk marque déjà la troisième collaboration entre Isobel Campbell et Mark Lanegan. L'ex-Belle and Sebastian à la voix douce et candide et le feu Screaming Trees au timbre rocailleux. Une aventure d'autant plus surprenante que l'ex-Queens of the stone age avait fait l'impasse sur la toute première tournée. Remplacé par l'idole de Kurt Cobain: Eugene Kelly des Vaselines ( Son of a gun, Jesus doesn't want me for a sunbeam, Molly's Lips). Comme elle l'explique entre 2 éternuements provoqués par une allergie non identifée, Isobel Campbell n'a jamais été dupe... " Quand tu enregistres un disque avec quelqu'un, que sur la pochette tu as ton nom à côté du sien, tu veux pouvoir le défendre avec lui sur la route. Or, je n'avais pas vraiment le choix. Mark était en cure de désintoxication et ne pouvait pas voyager. J'aime Eugene. Son travail. Mais ce fut une expérience très difficile. Même démoralisante. Mon manager voulait que je tourne aux Etats-Unis pour en même temps assurer la promo du disque. Le projet n'était cependant plus tel que je l'avais imaginé." Des managers, la demoiselle en a usé 7 depuis 2002. De la naïveté? " Plutôt de l'exigence", réagit celle qui écrit, arrange, produit. " Pour Hawk , ça s'est passé comme d'habitude. Mark est venu enregistrer les voix en 5 jours. Et moi j'ai bossé sur ce disque pendant un an et demi." Marqué par les participations du jeune Willy Mason (qui chante sur 2 morceaux) et de l'ancien Smashing Pumpkin James Iha (qui joue de la guitare sur You won't let me down again), Hawk a été enregistré à Glasgow, en Californie, au Texas, en Louisiane, à Edimbourg et au Danemark. Le genre de truc qui arrive quand une chanteuse écossaise se maque avec un rockeur californien. " Je cherchais une voix à la Lee Hazlewood dont j'adore les albums avec Nancy Sinatra, se souvient Isobel quand elle revient sur ses débuts en tandem avec Lanegan. Mon petit ami de l'époque était fan des Screaming Trees. Et il m'a suggérée de solliciter Mark. Je lui ai envoyé un CD par la poste accompagné d'une carte postale. Je ne m'attendais pas à ce qu'il réponde." Car Campbell et Lanegan, ça fait un peu l'eau et le feu. La belle et le clochard. " On partage nos repas mais on ne fait pas des tas de choses ensemble. Genre du shopping ou des trucs du style, reconnaît la demoiselle. On va juste aller voir un match de basket je pense un de ces quatre. Mark est fan des Clippers." Lancé franc... Outre 2 reprises de Townes Van Zandt ( No Place to fall et Snake Song), Hawk enquille berceuse folk morose ( We Die and see beauty reign), blues de comptoir ( Get Behind me), morceau à la Mazzy Star ( To Hell and Back again) et b£uf bruitiste ( Hawk)... Un cran en dessous de Ballad of the broken seas mais du bel ouvrage tout de même. l Le 15/9 à l' Ancienne Belgique. Julien Broquet