"Celebration"

Le label Intakt a été fondé pour elle. Irène Schweizer, pianiste qui a rayonné sur la scène de la musique improvisée ces dernières décennies, démontre dans Celebration, capté live en 2019 au festival Konfrontationen...

Le label Intakt a été fondé pour elle. Irène Schweizer, pianiste qui a rayonné sur la scène de la musique improvisée ces dernières décennies, démontre dans Celebration, capté live en 2019 au festival Konfrontationen de Nickelsdorf (Autriche), qu'elle était, à 77 ans, dans une forme toujours éblouissante. Secondée par le magistral Hamid Drake à la batterie (il fut le batteur de son trio), Schweizer est la digne (et la seule avec Sylvie Courvoisier, suisse comme elle) descendante de Cecil Taylor, pianiste américain dont le génie longtemps méprisé aura pourtant révolutionné le jazz à la charnière des années 50 et 60. C'est lui qui inventera, au sein de la musique afro-américaine, l'improvisation libre, atonale et athématique connue sous le nom de free jazz. À l'image de Taylor, mais en utilisant souvent des techniques issues de la musique contemporaine, Irène Schweizer joue du piano comme d'un instrument percussif. C'est ce qu'elle nous fait entendre tout au long de neuf titres où elle ne cesse de dialoguer avec son (formidable) complice.