Darlane Litaay le 12/10 au CC de Strombeek, Otniel Tasman le 14/10 à Charleroi-Danse et le 17/10 au KVS, Meg Stuart du 18 au 24/01 au Kaaitheater et Gisèle Vienne le 17/01 au Kaaitheater, Rianto le 24/11 au Théâtre de Liège et du 21 au ...

Darlane Litaay le 12/10 au CC de Strombeek, Otniel Tasman le 14/10 à Charleroi-Danse et le 17/10 au KVS, Meg Stuart du 18 au 24/01 au Kaaitheater et Gisèle Vienne le 17/01 au Kaaitheater, Rianto le 24/11 au Théâtre de Liège et du 21 au 22/11 aux Halles. Ce n'est plus un secret: la biennale d'art Europalia mettra dès octobre le cap sur l'Indonésie. Outre un impressionnant contingent de danses antiques et traditionnelles mêlant percussions, masques et arts martiaux (principalement à Bozar), le festival sera aussi l'occasion d'échanges particulièrement nourris en danse contemporaine. Les chorégraphes et danseurs indonésiens Darlane Litaay (Papouasie) et Otniel Tasman (Yogjakarta) ont ainsi été invités à créer en résidence en Belgique, là où l'Américaine Meg Stuart et la Franco-Autrichienne Gisèle Vienne sont inversement parties travailler sur l'archipel, la première rencontrant sur place le plasticien Jompet Kuswidananto, l'autre se plongeant dans le monde des rituels, marionnettes et masques indonésiens. On ne manquera pas non plus la venue de Rianto, envoûtant maître de danse qui revisite la tradition du liner transgenre à l'aune d'une interprétation urbaine et multimédia. Y.P.