Du 7 juillet au 11 novembre

Le scénario plairait à Gilles Deleuze qui aimait les confrontations: art contemporain et architecture militaire entamant des "pourparl...

Le scénario plairait à Gilles Deleuze qui aimait les confrontations: art contemporain et architecture militaire entamant des "pourparlers" à la faveur d'une interrogation sur la mémoire, la fragilité et l'instabilité du monde. Le lieu de ce dialogue? Le fort d'Emines, l'une des neuf places fortes qui entourent Namur et que l'on doit au général Brialmont. Le visiteur immergé dans un lieu laissé quasiment intact depuis 1914 y découvrira les propositions artistiques de trois plasticiens contemporains: Renato Nicolodi (sculptures), Juan Paparella (dessins, photographies) et Georges Rousse (anamorphoses).