Felix van Groeningen collection
...

Felix van Groeningen collection STEVE + SKY (2004), DAGEN ZONDER LIEF (2007), LA MERDITUDE DES CHOSES (2009), ALABAMA MONROE (2012), BELGICA (2015). DURÉE TOTALE: 9 H 03. DIST: LUMIÈRE. 8 Il n'a pas révolutionné le cinéma belge, mais il y a imposé une voix nouvelle et originale, aux confins du film d'auteur et d'une production clairement ouverte au plus large public. A moins de 40 ans, et avec déjà cinq longs métrages à son actif dont les très frappants et réussis La Merditude des choses et Alabama Monroe, le Gantois Felix van Groeningen affiche un grand talent que le second film cité a propulsé vers une reconnaissance internationale (américaine notamment) que son ancrage dans le terroir flamand ne rendait pourtant pas évidente. Un coffret réunit aujourd'hui la première décennie d'une oeuvre appelée sans nul doute à se développer, à séduire et à surprendre. Il a le premier mérite d'offrir au cinéphile l'occasion d'apprécier un Steve + Sky et un Dagen zonder lief restés en leur temps peu ou pas diffusés par-delà la frontière linguistique. Réalisé en 2004 avec dans le rôle de Sky l'ex-mannequin (et alors petite amie du cinéaste) Delfine Bafort, le premier se la joue rock'n'roll pour chroniquer la relation d'une jeune femme un peu naïve, un peu prostituée, avec un petit escroc tout juste sorti de prison, dans une ville de Gand sillonnée d'une caméra émue, solidaire. On remarque, dans un rôle secondaire, Johan Heldenbergh qui deviendra l'acteur fétiche de van Groeningen. Le seul film du réalisateur où il n'est pas, Dagen zonder lief (2007), fait de Wine Dierickx une jeune femme revenant à Saint-Nicolas (la ville, pas la fête) après des années passées à New York, et retrouvant une bande d'amis où son retour provoquera quelque trouble. Après la sortie de l'adolescence dans son premier film, van Groeningen scrute cette fois et avec sensibilité les premières désillusions de l'âge adulte. La suite est plus connue, qui voit le réalisateur adapter superbement La Merditude des choses,le roman de Dimitri Verhulst sur une famille de marginaux vivant dans un village flamand fictif nommé Reetveerdegem (inspiré de Nieuwekerken, près d'Alost). Ce petit monde boit sans modération, défie l'autorité, s'aime et se dispute avec faconde... et roule à vélo tout nu, comme Felix et son équipe au moment de débarquer sur la Croisette au Festival de Cannes qui s'en souvient encore! Le succès fut au rendez-vous, mais c'est de triomphe qu'il faudra ensuite parler pour l'admirable mélodrame musical qu'est The Broken Circle Breakdown, rebaptisé Alabama Monroe à l'international. Adapté de la pièce-concert de Johan Heldenbergh et Mieke Dobbels, ce drame intime déchirant, où la mort vient briser l'amour sur fond de chansons bluegrass, a fait craquer les spectateurs de nombreux pays. Et même si van Groeningen a enchaîné sur un Belgica "localiste", dopé à la bière, au rock'n'roll et à l'amitié, son avenir semble devoir être ailleurs. Brad Pitt l'a en effet récemment engagé pour réaliser Beautiful Boy, adaptation d'un roman décrivant les rapports d'un père avec son fils accro à la méthamphétamine... LOUIS DANVERS