Malgré des cinématiques brouillonnes et une absence de BO, Doppelganger vaut le déplacement. Le vertige métaphysique de ce jeu de plate-forme le hisse ainsi parmi les sensations indés du moment. Atteindre le bord du cadre entourant son protagoniste téléporte ce dernier à son exact opposé. Les chutes infinies (dans cette même case) évoquent Portal. Le tout pour franchir divers obstacles. Mais surtout, les frontières de notre réalité.

Édité et développé par CSaratakij, âge: 3+, disponible gratuitement sur Linux, Mac et PC.

7