Même NTM le chantait: il y a des jours comme ça où tout ne va pas pour le mieux. Si affable, bavard et drôle au moment de défendre The Ooz, Archy Marshall alias King Krule est loin de tenir la grande forme en ce mardi parisien de fin janvier. L'Anglais termine son soundcheck dans une aile de l'immense Palais de Tokyo. Il participe avec Beak et Nilüfer Yanya au deuxième numéro d' Echoes with Jehnny Beth, nouvelle émission musicale d'Arte animée comme son nom l'indique par la chanteuse de Savages. Marshall a un pied gonflé, du mal à le poser par terre, ne sait pas le moins du monde ce qui lui est arrivé et hésite à appeler un médecin. Circonstances atténuantes aux réponses souvent expéditives d'un mec fatigué. Ce ne sont pas les seules. Depuis quasiment un an, King Krule est papa d'une petite fille. Un boulot à plein temps...
...

Même NTM le chantait: il y a des jours comme ça où tout ne va pas pour le mieux. Si affable, bavard et drôle au moment de défendre The Ooz, Archy Marshall alias King Krule est loin de tenir la grande forme en ce mardi parisien de fin janvier. L'Anglais termine son soundcheck dans une aile de l'immense Palais de Tokyo. Il participe avec Beak et Nilüfer Yanya au deuxième numéro d' Echoes with Jehnny Beth, nouvelle émission musicale d'Arte animée comme son nom l'indique par la chanteuse de Savages. Marshall a un pied gonflé, du mal à le poser par terre, ne sait pas le moins du monde ce qui lui est arrivé et hésite à appeler un médecin. Circonstances atténuantes aux réponses souvent expéditives d'un mec fatigué. Ce ne sont pas les seules. Depuis quasiment un an, King Krule est papa d'une petite fille. Un boulot à plein temps... " J'ai commencé à écrire des chansons pour elle. Des chansons pour enfant que personne n'entendra jamais. Juste pour l'amusement. Je chante pour elle tout le temps. Mais sinon, je ne pense pas que mon rapport à la musique ait changé. C'est moi, ma personne, mon corps, mon esprit, mon coeur, mes sentiments, ma situation qui ne sont plus les mêmes. Je vois du positif dans l'obscurité de notre temps. J'apprécie vraiment l'amour. Je suis plutôt pas mal pour l'instant dans ma manière de percevoir le monde. Je suis même devenu quelqu'un de protecteur." Le nouveau Archy Marshall n'est guère assailli par les certitudes pour autant. " Je ne sais pas ce qu'est vraiment la paternité, ce que je suis censé faire comme papa. Je n'y réfléchis pas trop pour l'instant. Pour l'instant, je fais. Avoir un gosse, c'est un événement important dans une vie. J'ai essayé de faire en sorte que l'album représente le moment d'avant et c'est comme ça que je le vois. " Quelques nouvelles chansons comme Stoned Again, Comet Face et (Don't Let the Dragon) Draag On reflètent les derniers balbutiements de sa vie dissolue. Man Alive! est un disque poisseux et anxiogène. Un disque déroutant de crooner, de rockeur, de rappeur, de conteur qui semble traverser l'obscurité pour se diriger lentement vers l'apaisement et la lumière. King Krule bâille. Il explique que pour lui fabriquer un disque n'est jamais facile. Que Man Alive! est dans les starting-blocks depuis trop longtemps. Qu'il a beaucoup écouté Nina Simone, Dean Martin, Van Morrison, Paul McCartney, John Lennon, ou encore Daniel Johnston récemment..." Johnston incarne la liberté, la passion. Il n'avait pas de règle. C'était ce que c'était. C'était lui. Est-ce qu'il est facile d'être libre dans l'industrie musicale? J'y suis arrivé en tout cas. J'imagine que tu as les libertés que tu prends. Parfois. Mon label est très respectueux sur ce plan-là. Il me fout la paix. Je ne le vois pas tant qu'il n'y a pas de disques à vendre. " Quand on lui parle d'avis qui comptent, Archy évoque ceux de ses potes. C'est l'un d'entre eux qui lui a suggéré de sortir le disque début 2020 plutôt que fin 2019. Convaincu qu'il était bien mieux d'entamer une décennie que de la terminer. " La dernière a été intéressante. Remplie d'événements historiques hallucinants. Des trucs colossaux. Partout dans le monde, mais particulièrement à Londres. Je pense aux émeutes. Je pense à l'incendie de la tour Grenfell. J'habite de l'autre côté de la ville, je n'ai rien vu. Mais un ami était dans les parages. C'était l'horreur. Je pense aux fusillades ici à Paris aussi. Au Brexit, à Trump... Il s'est passé tellement de choses. Je ne peux pas comparer à la décennie précédente. J'étais trop jeune. Je me souviens avoir vu les avions dans le World Trade Center à la télé en rentrant de l'école. L'enfer. Mais j'étais tout gamin. Aucunement conscient politiquement, socialement." En 2010, Marshall avait quinze ans et commençait à enregistrer de la musique sous le nom de Zoo Kid. En 2019, il était devenu une star, pouponnait à la maison et regardait trop la télé. " Beaucoup trop. Je me suis fait Black Mirror , le lourd et pesant Big Little Lies avec son incroyable casting. J'ai maté tout Game of Thrones en un mois. Des jeux, des quizz. J'ai aussi bouffé pas mal de dessins animés." Entre deux épisodes de Bob l'éponge, l'Anglais a aussi suivi de très près l'actualité. " Est-ce que je crois ce que je vois? Je ne sais pas. C'était facile de faire passer Jeremy Corbyn pour un hippie sans utilité. Et regarde maintenant! On est dirigés par un homophobe, sexiste, raciste accusé d'avoir agressé des femmes et d'adultère. Quel bordel. Je ne sais pas si les gens sont aveugles. Ils veulent peut-être tout simplement ne pas voir." Man Alive!, dont il avait donné un avant-goût dans Hey World!, un petit film expérimental musical d'un quart d'heure réalisé par sa compagne Charlotte Patmore, parle de lui et de son environnement. Des choses qui l'affectent. " Il reste un fil narratif. Sur mon premier et mon dernier album, il y avait des thèmes, des mots, des métaphores qui se répétaient à travers le disque. La lune, le lézard, les requins... Cette fois, c'est moins métaphorique. Plus précis. Ça va à l'essentiel." Il a beau chanter que la Terre sera bientôt sous les eaux, King Krule semble avoir confiance en la nouvelle génération. " Celle qui suit la mienne est bombardée par la propagande. On essaie de lui laver le cerveau. Que ça passe par la télé, par son téléphone, par le placardage publicitaire. On met un agenda sous la gorge des gens comme un couteau. Et ce qu'on voit arriver, c'est une rébellion. Tu as la montée du fascisme, de l'extrême droite. Les anciennes générations, c'est insensé... Donc, je crois en la jeunesse. Il faut être fort dans l'adversité. Comment je lutte? Je ne sais pas. J'ai de la chance déjà. Mon cerveau n'est pas de ce côté-là de la force."