La Belgique est décidément à l'honneur au Center for Cartoon Studies. Après Max de Radiguès, c'est David Libens qui joue les fellows durant un an. Il nous enverra lui aussi chaque semaine un strip sur sa vie aux States et, surtout, sur ses lectures dans la bibliothèque exceptionnelle de cette prestigieuse école de BD indie.
...

La Belgique est décidément à l'honneur au Center for Cartoon Studies. Après Max de Radiguès, c'est David Libens qui joue les fellows durant un an. Il nous enverra lui aussi chaque semaine un strip sur sa vie aux States et, surtout, sur ses lectures dans la bibliothèque exceptionnelle de cette prestigieuse école de BD indie. D'où il vient: " Je suis né à Liège en 1971. Apres quelques années d'études supérieures avortées, je me suis retrouvé au pied du mur: qu'est-ce que je veux vraiment faire de ma vie? Je me suis décidé à entamer des études de bande dessinée. Je lisais des BD depuis toujours. J'ai rencontré ma future femme, citoyenne américaine, à la même époque. Je me suis inscrit à l'ERG à Bruxelles: c'est là que je me suis découvert petit à petit. "Comment il travaille: " J'ai été très vite attiré par l'auto-publication, l'autobiographie et la photocopieuse. Je trouvais fascinant le fait de pouvoir dessiner une page à partir de moi, de la photocopier une heure plus tard et de la distribuer à qui je voulais. J'ai trouvé ainsi mon langage. J'aime dessiner rapidement, me lancer directement sur la feuille. Je dessine tous les jours, c'est une forme de mini-thérapie au quotidien."Comment il utilise le Web: " Certains parmi nous étaient calés en informatique et ont créé le site Internet de L'employé du Moi. Une partie du site était consacrée à la publication en ligne quotidienne de nos récits. Cette partie s'est au final emancipée pour devenir Grandpapier.org, un portail qui rassemble aujourd'hui près de 300 auteurs. J'ai quant à moi 2 blogs, un en français (Même les robots se brossent les dents ), l'autre en anglais (Badaboom Twist). Ce qu'il attend de son année au CCS: " Je consacrerai cette année à dessiner, à lire beaucoup aussi. Les rencontres avec d'autres auteurs sont une partie essentielle de cette expérience. L'idée sera donc de continuer à développer mon travail personnel en BD tout en me laissant imprégner par cet environnement exceptionnel (une quarantaine d'auteurs réunis dans une petite ville à la campagne). L'équilibre sera intéressant à trouver. Et ce qui en sortira sur le papier reste en grande partie un mystère!"http://davidlibens.wordpress.com/ http://badaboumtwist.blogspot.com/ Vincent Degrez