C'est sans doute l'exposition de la rentrée qui draine la plus jolie promesse poétique dans son sillage. Danser B...

C'est sans doute l'exposition de la rentrée qui draine la plus jolie promesse poétique dans son sillage. Danser Brut, un titre impeccable, suggère une exaltation des corps bienvenue après plusieurs mois passés sous le signe du huis clos. La trame de la proposition, à cheval sur le Palais des Beaux-Arts et le Musée Dr Guislain à Gand, entend examiner le mouvement sous toutes ses coutures, " de la transe à l'hystérie, de l'asile à la scène". Le tout magnifiquement illustré par des oeuvres signées Michael Borremans, Rebecca Horn, Adolf Wölfli...