Pina de Wim Wenders et Dancing Dreams de Anne Linsel et Rainer Hoffman l'avaient rappelé il y a quelques mois: la rencontre entre danse contemporaine et cinéma peut relever de l'enchantement. Après Pina Bausch, on en a encore la démonstration aujourd'hui avec la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker, dont le travail est l'objet d'expositions cinématographiques multiples. Dans la foulée de la sortie de ...

Pina de Wim Wenders et Dancing Dreams de Anne Linsel et Rainer Hoffman l'avaient rappelé il y a quelques mois: la rencontre entre danse contemporaine et cinéma peut relever de l'enchantement. Après Pina Bausch, on en a encore la démonstration aujourd'hui avec la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker, dont le travail est l'objet d'expositions cinématographiques multiples. Dans la foulée de la sortie de Rain, documentaire de Olivia Rochette et Gerard-Jan Claes ( voir Focus du 19/10), paraît en effet un coffret DVD consacré à ses Early Works -soit l'époque courant de Fase, four movements to the music of Steve Reich, en 1982, aux chorégraphies créées cinq ans plus tard sur des musiques de Béla Bartok. Tant Rosas danst Rosas (1997) et Fase (2002) de Thierry De Mey que Hoppla! (1990) de Wolfgang Kolb conjuguent la transcription fidèle de l'£uvre et sa relecture féconde, ne serait-ce que par la mise en lieu qu'ils superposent à la mise en scène. Le résultat est fascinant, célébration de l'art de la chorégraphe dont le pouvoir hypnotique atteint ici à une dimension proprement spirituelle, en plus du ravissement esthétique. Quant à la genèse de l'£uvre, elle est au c£ur de Répétitions (1985), de Marie André, qui s'immisce avec bonheur dans les coulisses de Rosas préparant Elena's Aria, différentes émissions de la VRT, et un documentaire de la NOS venant encore éclairer le travail de ATDK. Affaire de souligner qu'il n'y a pas là que rencontres fortuites entre 6e et 7e arts, Flagey propose par ailleurs un éventail de films centrés sur la danse moderne. Aux côtés de Rain et Dancing Dreams, on y trouve The Company, où Robert Altman filmait notamment le Joffrey Ballet de Chicago, et Co(te)lettes, tourné à Anvers par Mike Figgis autour de la chorégraphe Ann van den Broeck. Enfin, ultime ponctuation de cet automne conviant les danseurs dans les salles obscures, la Cinematek proposera, le 22 novembre, un hommage à Maurice Béjart avec la projection de Messe pour le temps présent de Pierre Morin... ANNE TERESA DE KEERSMAEKER, EARLY WORKS. UN COFFRET 4 DVD. DIST: TWIN PICS. DANSE MODERNE, FLAGEY, BRUXELLES, JUSQU'AU 28/12. J.F. PL.